L'alternance

Le principe de l'alternance.

L'alternance a été, dès le début, la ligne de conduite de l'enseignement dispensé par les Maisons Familiales Rurales. L'alternance entre temps de formation à l'école et séjour en entreprise est de plus en plus perçue comme la condition d'une bonne insertion professionnelle.

Dès la classe de 4ème les élèves réalisent jusqu'à 18 semaines de stages sur l'année.

Durant ces stages ils rencontrent différents milieux professionnels, ce qui leur permet de choisir une orientation en toute connaissance de cause et de se motiver pour leurs études ultérieures.

L'accompagnement de l'alternance.

L'établissement pratique l'alternance pour toutes ses formations. L'encadrement de l'alternance inclut des visites aux maîtres de stages et la tenue d'un carnet de liaison pour coordonner les études en centre et le travail en entreprise.

Les visites sont l'occasion pour les moniteurs et les professionnels d'échanger sur les métiers et sur les aménagements possibles à apporter dans l'alternance.

L'alternance une pédagogie qui convient aux jeunes.
Cette formule est, certes, exigeante et dure pour les jeunes: elle change complètement leurs repères, leurs rythmes de vie, leurs loisirs. Mais ils l'acceptent volontiers car ils savent que " ça vaut le coup " et ont conscience que c'est le prix à payer pour se préparer un avenir. Chaque retour en Maison Familiale Rurale est un moment privilégié pour se retrouver entre jeunes du même âge.

Le mouvement Mfr

Le mouvement des Maisons Familiales Rurales compte, en France, 500 associations, dont 450 Maisons Familiales, Instituts Ruraux et Centres de formation et de promotion et 50 associations fédératives. Plus de 60 000 jeunes et adultes bénéficient des actions de formation par alternance des Maisons Familiales Rurales, animées par 4 100 moniteurs.
Le Centre National Pédagogique des Maisons Familiales Rurales, situé à Chaingy (proche d'Orléans), a pour missions la formation pédagogique et le perfectionnement des moniteurs, la recherche et la production de documents pédagogiques.
                 
    Cette diversité d'actions nécessite une coordination. C'est le rôle attribué aux fédérations départementales et régionales qui assurent la cohérence interne au mouvement Maisons Familiales Rurales. Elles sont en relation avec les partenaires socioprofessionnels et politiques du département et de la région. Au niveau national, le Conseil d'administration de l'Union des Maisons Familiales Rurales, présidé par Michel Decrombecque, est constitué des représentants des associations. Une équipe de "permanents", basée à Paris, met en oeuvre les orientations du Conseil. Elle est en relation avec les décideurs nationaux et travaille avec les associations pour les aider à réaliser leur projet.
                 
    Un réseau dense de familles et professionnels :
La pédagogie de l' alternance et la nature associative de la Maison Familiale Rurale engagent les familles et les maîtres de stage dans la réussite de la formation des jeunes. Ainsi, en 1998, plus de 250 000 familles et maîtres de stage sont mobilisés pour la formation de 60 000 jeunes et adultes, soit quatre adultes pour une personne formée. 4 100 moniteurs accompagnent les jeunes dans leur projet tout au long des différentes étapes de la formation. Chaque année, de plus en plus de familles font confiance aux Maisons Familiales Rurales pour la formation de leurs enfants et le développement du milieu rural.
                 
    Les Maisons Familiales Rurales : des écoles pour réussir autrement
Les Maisons Familiales Rurales sont d'abord des associations de familles et de professionnels qui, au travers d'un projet de formation des jeunes et des adultes, contribuent au développement du milieu par un réel partenariat.

    Une vie de groupe favorisée par l'internat :
Adolescents et adultes trouvent au sein des Maisons Familiales Rurales un cadre de vie de qualité et une formation qui valorisent leurs aptitudes. Cette vie est favorisée par l'internat qui apprend aux jeunes à se respecter mutuellement; les veillées en sont les moments privilégiés.

    Des établissements à taille humaine permettant un suivi individualisé :
L'effectif maximum par Maisons Familiales Rurales se situe entre 120 et 200 élèves. La moyenne par classe est d'environ 20 élèves. Ces éléments favorisent un suivi individualisé de chaque jeune autour de son projet de formation, son projet professionnel, sa progression dans la formation.